La pression menée par le PTB depuis 4 ans pour un kit scolaire gratuit porte finalement ses fruits

“Une victoire très importante obtenue grâce au travail de mobilisation du PTB”, déclare le conseiller PTB Bruno Bauwens. A partir de septembre 2022, tous les élèves des écoles primaires de Bruxelles-ville recevront leur matériel scolaire gratuit.

“Enfin, Bruxelles-Ville fait un pas en avant vers la gratuité de l’enseignement”, réagit Bruno Bauwens, conseiller communal pour le PTB*PVDA à la Ville de Bruxelles. "Dans notre capitale, quatre enfants sur dix vivent sous le seuil de pauvreté. Pour beaucoup de familles, payer les frais d’école est difficile. Et c'est aggravé avec la crise actuelle, les factures d’énergie qui explosent, les revenus et les salaires qui sont bloqués”.

“Cela fait 20 ans que le PS, qui a toujours été à la tête de la Ville, promet l’école gratuite”, rappelle l’élu PTB. “Mais quand en février dernier, le PTB demandait une énième fois au PS “Quand allez-vous vraiment organiser un enseignement gratuit?”, leur réponse était que “l’école gratuite, c’est trop cher”.

Il faut dire que depuis plusieurs années, le PTB mène campagne dans les quartiers et interpelle au conseil communal, pour obtenir du matériel scolaire gratuit dans les écoles primaires. Cela fait d’ailleurs depuis plusieurs années que des membres PTB organisent des récoltes pour aider les parents dans le quartier des Marolles.

Qu’est-ce qui a fait changer la donne : “Il est évident que le PS sent le souffle chaud du PTB et qu’ils doivent passer à l’action”, selon Bruno Bauwens. Les derniers sondages montrent qu’ils perdent du terrain à la gauche authentique. Le PS sent qu’il doit maintenant passer à l’action et c’est une bonne chose”. 

Mais le conseiller communal reste prudent : “On va s’assurer que les promesses soient tenues et que les parents ne doivent plus rien payer pour le matériel scolaire. Car les investissements prévus par madame Hariche sont bien en dessous du budget nécessaire (500.000 au lieu de 1,5 millions). Et puis il reste encore d’autres frais d’école que les parents doivent assumer : les voyages, le matériel supplémentaire comme la calculette, les vêtements... Les parents peuvent donc compter sur le PTB pour maintenir la pression de gauche au conseil communal”.