Actualités

Le PTB propose trois mesures d'urgence pour aider les commerçants du centre de Bruxelles

Le PTB partage la colère des petits commerçants du centre-ville bruxellois. Ceux-ci organisent une manifestation ce samedi, « et ils ont mille fois raison », estime Mathilde El Bakri, tête de liste du PTB*PVDA au Conseil communal de Bruxelles-Ville. Dans son programme, le PTB prête attention aux petits commerçants et propose 3 mesures d'urgence pour aider les commerçants du centre-ville.

PTB à Bruxelles-Ville : une liste complète… ment diversifiée

C'est donc une liste complète de 49 candidats que le PTB présentera aux élections communales à Bruxelles-Ville. « Une liste à l'image de la ville : jeune, multiculturelle, bilingue, travailleuse, artiste, tournée vers le monde, mais surtout, rebelle » se réjouit Mathilde El Bakri, tête de liste du PTB à Bruxelles-Ville.

Reconquérir la ville: Les gens d'abord pas les promoteurs immobiliers

Ce vendredi 24 août, au siège du PTB dans la capitale, les têtes de liste Mathilde El Bakri et Bruno Bauwens ont présenté le programme du parti de gauche pour Bruxelles-Ville.

Après avoir consulté près d’un millier de Bruxellois à travers des enquêtes, ce ne sont pas moins de 200 pages et 520 propositions concrètes qui sont annoncées.

Bockstael: un plan pour améliorer la sécurité

Le PTB-Laeken mène des actions pour plus de sécurité dans le quartier. Plus précisément, nous cherchons des solutions pour combattre l'insécurité dans la ville. Le soir, la place Bockstael à Laeken et ses alentours sont victimes du trafic et et de la consommation de drogues, de tapage nocturne, de violences matérielles et physiques. C’est ce qui ressort de témoignages que nous avons recueillis auprès des habitants du quartier. C'est pour cette raison que le PTB a décidé d'agir car chaque habitant a le droit de se sentir en sécurité dans son quartier.

Le directeur de GIAL était mieux payé qu’Angela Merkel ou Charles Michel

Avec l’asbl GIAL, créée par la Ville de Bruxelles, c’est une nouvelle histoire de corruption qui éclate. À l’instar de Publifin, à Liège, les scandales dans la capitale montrent bien à quel point les intérêts publics sont compromis quand ils sont gérés par une entreprise privée. Le PTB exige que GIAL redevienne un service public moderne, un service communal 2.0.

Les scandales des asbl bruxelloises renforcent le besoin de contrôle citoyen

Les scandales qui se produisent à Bruxelles dans de nombreuses asbl de la Ville et structures autonomes ne sont pas une coïncidence. Dans certains cas, elles sont gérées comme des sociétés privées, avec des honoraires de consultance ou des jetons de présence « conformes à ce qui se fait dans le privé ». De cette façon, le secteur privé détient les clés de la ville. Il est temps de reprendre ces clés.

Incendie dans les Marolles : on a évité le pire

Lundi 5 février, un incendie violent s’est déclenché dans un logement social du quartier des Marolles. Il met en lumière l’état insalubre des logements sociaux dans lesquels vivent de très nombreuses familles. Si heureusement personne n'a été blessé physiquement, les familles n'en sont pas moins choquées, effrayées et en colère. Un drame qui n'est pas sans rappeler l'incendie Rue Severin qui avait coûté la vie à une maman. Devons-nous attendre de nouvelles catastrophes avant de lancer un plan de rénovations urgent et ambitieux dans les logements sociaux? Avec plusieurs membres du PTB, nous sommes allés rencontrer et soutenir ces habitants.

Logements sociaux Rempart des Moines - une politique désastreuse de la Région bruxelloise

Amiante, ascenseurs en panne, humidité, morceaux de façades et de vitres qui tombent. Cela se passe en 2018 dans la commune de Bruxelles-Ville.

Une grille indicative des loyers ne suffit plus, il faut contraindre !

Mohamed Ouriaghli, Echevin du Logement à la Ville de Bruxelles dit dans la presse vouloir faire des pas en avant pour réguler les loyers à Bruxelles. Le PTB qui mène campagne depuis 3 ans pour baisser les loyers dans toute la Région, ne peut que s'en réjouir mais pointe le besoin d'une grille contraignante pour réellement faire baisser les loyers.

Bruxelles : après les émeutes… quelles perspectives ?

Dirk De Block, le président du PTB-Bruxelles, condamne fermement le vandalisme et les pillages qui ont émaillé le centre de Bruxelles cette dernière semaine. « Cette violence est inacceptable. Il s’agit de voitures et de magasins de gens ordinaires, de travailleurs, qui ont été cassés. Nous devons disposer d'une police qui protège nos droits et nos personnes, qui puisse neutraliserr les casseurs pour que les Bruxellois puissent se réunir. Et traiter la situation à Bruxelles comme un "cancer" et annoncer une répression "tous azimuts" comme l'annonce Jan Jambon (N-VA), n'apportera aucune solution. Il faut investir dans des projets sociaux, dans l’enseignement, et donner des perspectives pour ramener le calme à Bruxelles et offrir un avenir à tous. »

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?