Que passe-t-il à Bravvo ? Le PTB questionnera Hariche sur la situation alarmante.

3 gardiens de la paix licenciés du jour au lendemain. Des témoignages du terrain inquiétants. 118 agents mis au chômage technique depuis le début du confinement. Le PTB questionnera aujourd'hui l'Echevine Faouzia Hariche, sur la situation alarmante à Bravvo.

"C'est comme ça que l'on remercie le travail précieux de nos gardiens de la paix ? Ces derniers mois n'ont pas été faciles. Ils méritent tout notre soutien et notre respect" réagit Riet Dhont conseillère communale. Les témoignages de terrain confirment qu'il y a un problème plus profond au sein de l'asbl. « Un gardien de la paix m'explique que la direction pousse à la délation entre collègues, que leur sécurité face au virus n'est pas totalement garantie. Un autre gardien m'explique qu'il va travailler en chaussures trouées. La prime promise n'a pas été renouvelée", raconte l'élue du PTB.

Riet Dhont aussi mandataire à l'AG de Bravvo : "Depuis 9 mois que je siège comme mandataire dans l'AG, je n'ai été convoquée qu'une seule fois. Les décisions sont prises au CA, sans aucun retour. Pourquoi le CA ne convoque-t-il pas une AG extraordinaire en ces temps de crise ? Aussi quel est le plan de déconfinement ? Nous n'avons reçu aucune information à ce sujet, ni d'ailleurs de la part du Collège de la Ville Bruxelles, alors que les travailleurs sont en permanence en contact avec le public et joue un rôle clé de prévention. »

« Le confinement a isolé totalement des personnes âgées. Dans les 5 Blocs, les enfants sont enfermés toute la journée dans des appartements beaucoup trop petits. Les parents ne savent plus comment les occuper. Et on met au chômage technique des animateurs et des éducateurs qui pourraient les aider et apporter une bouffée d'oxygène à leur quotidien. C'est juste incompréhensible ! » s'indigne Madame Dhont. Et de continuer « En collectant 4000 colis alimentaires, les jeunes d'Anneessens nous montrent l'exemple. C'est fantastique ! Alors qu'est-ce qu'on attend pour mobiliser les travailleurs qualifiés et les jeunes des quartiers pour venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin ? C'est aussi comme ça qu'on luttera contre le virus. »


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?