Prêt à agir?

Dernières mises à jour

Bruxelles : après les émeutes… quelles perspectives ?

Dirk De Block, le président du PTB-Bruxelles, condamne fermement le vandalisme et les pillages qui ont émaillé le centre de Bruxelles cette dernière semaine. « Cette violence est inacceptable. Il s’agit de voitures et de magasins de gens ordinaires, de travailleurs, qui ont été cassés. Nous devons disposer d'une police qui protège nos droits et nos personnes, qui puisse neutraliserr les casseurs pour que les Bruxellois puissent se réunir. Et traiter la situation à Bruxelles comme un "cancer" et annoncer une répression "tous azimuts" comme l'annonce Jan Jambon (N-VA), n'apportera aucune solution. Il faut investir dans des projets sociaux, dans l’enseignement, et donner des perspectives pour ramener le calme à Bruxelles et offrir un avenir à tous. »

Troubles à Bruxelles : après le choc, les questions

Ce dimanche 12 novembre au matin, les habitants du centre de Bruxelles se sont réveillés, choqués par les dégâts de la violence inacceptable dans le quartier Anneessens ayant eu lieu la veille. Ce qui a commencé comme une fête de masse avec des milliers de personnes fêtant sur les marches de la Bourse la victoire au football du Maroc a fini avec des destructions par quelques dizaines d’individus dans le quartier Anneessens. Mathilde El Bakri, députée bruxelloise et habitante du quartier Anneessens, réagit.

Prêt à remplir cette enquête?