Une grille indicative des loyers ne suffit plus, il faut contraindre !

Mohamed Ouriaghli, Echevin du Logement à la Ville de Bruxelles dit dans la presse vouloir faire des pas en avant pour réguler les loyers à Bruxelles. Le PTB qui mène campagne depuis 3 ans pour baisser les loyers dans toute la Région, ne peut que s'en réjouir mais pointe le besoin d'une grille contraignante pour réellement faire baisser les loyers.

"Chaque jour qui passe sans plan ambitieux de la Ville pour baisser les loyers est un risque de plus de voir augmenter le nombre de sans-abris dans nos rues. La crise du logement s'aggrave et la Ville en est grandement responsable." déplore Mathilde El Bakri future tête de liste PTB pour la Ville de Bruxelles.

Nous avons besoin d'une grille des loyers contraignante et non indicative. Elle doit servir à réellement baisser les loyers, pas simplement rappeler qu'ils sont chers. Les gens s'en rendent bien compte. Comme plus grand propriétaire foncier de la Région, la Ville de Bruxelles doit montrer l'exemple. Pourtant elle n'utilise pas ce levier pour faire pression sur les prix du marché. Il y a pourtant urgence sociale, pour rappel, 48.000 familles attendent un logement social. Elles n'ont pas besoin de promesses, mais d'action.

Le PTB a lancé une grande enquête. Depuis le mois d'octobre, nous passons dans les quartiers de Bruxelles pour avoir l'avis des Bruxellois sur leur ville. L'accueil est chaleureux. De nombreux témoignages rappellent le manque de logement de qualité accessible pour tous. Mathilde de retour d'une visite dans le Centre de Bruxelles : "Il existe des appartements vides depuis plus d'un an dans des immeubles de la Régie. Cela montre que les loyers restent trop chers et qu'il est difficile de trouver des locataires. Nous revendiquons aussi que les loyers de la Régie ne dépassent pas 1/3 des revenus du ménage. C'est une mesure concrète pour lutter contre l'augmentation des prix de l'immobilier aussi dans le privé."

Il est grand temps que les préoccupations des gens soient réellement mises au centre des décisions politiques. Plusieurs exemples, nous montrent que c'est possible de changer les choses en se faisant entendre et grâce à la mobilisation. A Forest, les habitants se sont mobilisés pour que des logements sociaux vides depuis 10 ans soient rénovés, et ils ont gagné.

Quelles sont vos priorités pour Bruxelles ? Vous aussi donnez-nous votre avis : www.grandeenquete.be


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Amaury Bourdon
    a publié cette page dans Actualités 2017-12-21 12:21:17 +0100

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?