Plus de 1200 enfants de Molenbeek ont quitté la garderie postscolaire : - 40% en moins de 2 ans.

PTB Molenbeek

Communiqué de presse 

A l’attention de : rédactions bruxelloises

Suite à l’introduction de la garderie scolaire payante dans les écoles communales de Molenbeek, 1.252 enfants ont quitté la garderie de l’après-midi. 

Depuis septembre 2013, les parents doivent payer la garderie dans les écoles communales de Molenbeek, et ce pour y avoir accès le matin et le soir et pendant la pause du midi. Nous, membres du PTB protestons contre cette mesure qui est discriminatoire à l’encontre de certaines familles. 
 

Nous avons pu constater un impact sur les familles les plus défavorisées. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En effet,  1055 enfants ont quitté la garderie de l’après-midi dans les écoles francophones de la commune – une diminution de 43%. Dans les écoles néerlandophones, 197 enfants ont quitté la garderie de l’après-midi – une diminution de 41%. Au total, 1252 enfants n’ont plus accès à la garderie de l’après-midi.

 

Ce sont évidemment les enfants issus des milieux socio-économiques les plus défavorisés qui sont les plus touchés par cette mesure. Ainsi, une école dans le Molenbeek historique a vu le nombre d’enfants de la garderie de l’après-midi diminuer de plus de 70% (contre seulement 8% dans d’autres écoles). Dirk De Block, conseiller PTB à Molenbeek, explique: “Molenbeek est la deuxième commune la plus pauvre de Belgique. Pour les parents qui ont des fins de mois difficiles, la facture de garderie constitue un grand problème. Maintenant, la commune punit certains enfants.”

 

En ce qui concerne la pause du midi, seuls 10% des familles y ont renoncé. Pour le PTB, cela prouve qu’il s’agit d’un temps scolaire normal, tout comme les autres récréations. La commune ne peut donc pas faire de ces pauses des moments payants, l’école étant censée être gratuite pour tous. Selon la FAPEO (l’organisation des parents de l’enseignement officiel en Communauté française), le temps de midi fait partie intégrante du temps scolaire. «Ça n’a pas de sens de faire comme si cette demi-heure était détachée de la journée scolaire. Ce temps doit être pris en compte et correctement encadré et pas laissé au libre arbitre des pouvoirs organisateurs, les communes ou les ASBL pour le réseau libre», précise l’association. La Ligue des Droits de l’Enfant est du même avis. 

 

Des études de la Ligue des Familles démontrent que la gratuité de l’enseignement n’existe pas. En moyenne, une famille paye 187 euros par an et par enfant, sans compter les éventuels voyages et sorties scolaires. A cela, il faut rajouter les frais de garderie. A Molenbeek, cela représente 270 euros par an et par enfant.  Michael Verbauwhede, député PTB à Bruxelles et spécialiste enseignement déclare: « Nous constatons que l’enseignement devient de plus en plus cher. Cela crée une inégalité, car les familles pauvres ont difficilement accès aux études ». Cette idée est partagée par de nombreuses associations.  

 

Le PTB demande la garderie gratuite à l’école. 

Pour interpeler la commune, nous vous invitons à notre pique-nique du mercredi 29 avril à 12h40. RDV devant le centre médical Le Renfort : Rue Comte de Flandre 25 à Molenbeek. 

 

Contact presse : 

Bruno Bauwens

0472 39 12 59

bauwens.bruno@gmail.com