Pas de larmes de crocodiles mais le rejet des politiques d’austérité

PTB Région de Bruxelles-Capitale
Communiqué de presse 

Le PTB en région bruxelloise dénonce « l’austérité-shift » du fédéral vers les Régions. Avec la diminution de 750 millions d’€, le gouvernement Michel peut limiter les mesures d'austérité fédérales en transférant l'austérité vers les Régions. Pour Michael Verbauwhede, député bruxellois PTB, « des coupes budgétaires régionales ne font pas moins mal que des coupes budgétaires fédérales. Une augmentation du prix du ticket STIB est aussi néfaste qu’une augmentation du prix du ticket de train. Et pour nous les deux sont inacceptables. A Bruxelles, on parle au total de plus de 2% du budget régional, c’est énorme. Contrairement à ce que les ministres fédéraux annoncent, ce n’est une bonne nouvelle pour personne. »

Le PTB s’est toujours montré hostile à la 6ème réforme de l’Etat et continue à la dénoncer. « Dès le début, nous avions dénoncé la pente glissante vers un fédéralisme de concurrence, où les différents gouvernements se renvoient le « valet puant ». Cela met la pression sur tous les acquis sociaux. Nous avons la confirmation de cela aujourd'hui » continue Michael Verbauwhede.

Le gouvernement fédéral dispose de bien plus de moyens pour mener une politique de justice fiscale c'est-à-dire notamment en instaurant une taxe sur les grandes fortunes. Cette revendication portée par le mouvement social a d’ailleurs le soutien de la grande majorité de la population belge.

« Mais nous ne sommes pas dupes. Quasi tous les partis présents aux différents niveaux de pouvoir ont accepté ce cadre en votant la réforme de l’Etat. Les larmes de crocodile : ca suffit ! » continue Michael Verbauwhede. « Certains s’indignent « en salon ». Et d’autres sont dans la rue pour rejeter les politiques d’austérité. Comme les 35.000 travailleurs qui se sont mobilisés cette semaine à l’appel des syndicats. Ou les 20.000 participants à la Grande Parade de Tout autre chose/Hart Boven Hard. Leur message était clair : l’austérité, c’est inacceptable, à tous les niveaux de pouvoir. Pour refuser l’austérité, à tous les niveaux, nous devons les soutenir », conclut le député bruxellois PTB.

Contact presse: 

Michael Verbauwhede - 0473/400 437