La stratégie 2025 pour Bruxelles : plus que bussiness friendly, une logique business only

Bruxelles, le 17/07/2015

PTB Région de Bruxelles-Capitale
Communiqué de presse

La stratégie 2025 pour Bruxelles : plus que bussiness friendly, une logique business only


Dans sa Stratégie 2025, le gouvernement bruxellois prétend vouloir résoudre le paradoxe bruxellois: une population qui s'appauvrit, dans une ville qui s'enrichit. Selon le PTB, les recettes proposées ne sont rien d'autres que des recettes sociales-libérales qui ne vont faire qu'accentuer l'urgence sociale des Bruxellois.

La députée PTB Mathilde El Bakri confie : « J'aurais voulu découvrir dans cette stratégie des propositions ambitieuses qui répondent aux défis de notre Région. A la place de cela, je découvre que chaque fois que la Région intervient, c'est pour permettre aux entreprises de faire plus de profits ».

Alors que le chômage des jeunes est un problème crucial: le gouvernement bruxellois va faciliter davantage les stages en entreprises. Un outil qui contribue à précariser les emplois existants et à brader les jeunes pour des sous-salaires. En réalité, ce qui est proposé, ce sont des emplois-carrousels qui n'ont pas pour ambition de s'attaquer au chômage mais qui, au contraire, remplacent les emplois stables de qualité.

Alors que les loyers ne cessent d'augmenter : la création de logements et le développement des 10 nouveaux quartiers sont confiés au privé avec aucune garantie de voir sortir de terre le moindre logement social. En confiant le secteur du logement au privé, les loyers vont exploser davantage et les listes d'attente pour un logement social ne feront que s'allonger.

Le parti de gauche constate que tout est tourné vers les cadeaux fiscaux et la baisse de la fiscalité sur le travail : une vielle recette libérale qui n'a jamais prouvé qu'elle créait l'emploi. Au mieux, elle déplacera l'emploi d'une Région à l'autre. Mathilde El Bakri poursuit : « Bien plus que business friendly, ce gouvernement prouve qu'il est avant tout business ONLY ».

Ce qui est au centre de la stratégie 2025, c'est l'obsession du gouvernement de rendre Bruxelles plus attractive. Mais attractive pour qui? Pour les ménages bruxellois ou pour les touristes et les entreprises privées ? En s'enfermant dans cette logique, le gouvernement fait preuve d'un manque d'ambition et ne répond pas aux besoins des Bruxellois.

Pourtant « une autre logique est possible et nécessaire» insiste la députée du parti de gauche. « Une logique human friendly qui développerait des solutions concrètes dans le souci de répondre aux besoins des Bruxellois. »

Pour le PTB, relever les défis de notre Région passera nécessairement par un réinvestissement du public dans le public. Ce qui signifie entre autre la création d'emplois publics dans les secteurs clé comme les crèches, l'enseignement, les transports publics ou encore dans la création de logements sociaux. Pour qu'en 2025 notre Région soit une Région à taille humaine, c'est aujourd'hui qu'il faut développer un plan ambitieux avec une seule obsession : remettre les besoins des Bruxellois au centre des préoccupations politiques.

Contact presse :

Mathilde El Bakri : 0489.31.24.76 mathilde.elbakri@gmail .com