Marais du Wiels : imposons aux promoteurs privés des projets sociaux et écologiques

Un article de Stéphanie Koplowicz

Le projet de construction de dix tours de logements sur le site du Marais du Wiels a suscité dès le début une très forte mobilisation de la part de la population du quartier. Cette mobilisation a porté ses fruits, puisque la commune a finalement rendu un avis défavorable concernant le projet immobilier.

La section du PTB Forest se réjouit de cette prise de position qui montre que la mobilisation paie. Le PTB soutient l'essentiel des revendications des riverains et en particulier l'idée de mettre en place une étude d’incidence pour évaluer les conséquences sociales et environnementales sur le quartier.

Comme l’ont fait remarquer de nombreux riverains, le projet du promoteur JCX Immo ne manifeste, pour commencer, aucun intérêt pour la mixité sociale. Dans les 229 logements prévus, aucun n’est destiné aux familles de 3 enfants et aucun plan d’aide à l’acquisition n’a même été évoqué. Ce projet n’a aucune ambition pour le quartier et son seul moteur semble être la pure rentabilité économique.

En termes de durabilité, d’aménagement des abords, de mobilité et de parking, le projet pose également plusieurs problèmes, qui ont tous été soulevés par les riverains impliqués, depuis le début, dans la lutte contre ce projet. Les différentes revendications avancées nous semblent totalement pertinentes et devaient être à juste titre prises en compte par la commune. 

Imposons 20% de logements sociaux aux projets immobiliers privés

Ce projet est aussi une opportunité pour la majorité communale de remplir ses promesses en termes de logement social. Le logement social diminue à Forest.  Entre 2008 et 2015, on est passé de 1307 à 1302 unités, soit 5 en moins. Sur la même période, la population a quant à elle augmenté de près de 6000 habitants. De moins en moins de Forestois ont donc accès au logement social, alors que les besoins augmentent.

Par contre, les projets immobiliers privés n’ont pas manqué et nous avons vu se construire des centaines de nouveaux logements au cours des dernières années. N’est-il pas grand temps d’imposer aux promoteurs si avides de s’installer dans notre belle commune – et nous ne pouvons par leur en vouloir pour cet intérêt – une proportion de 20% de logements sociaux dans chaque nouveau projet immobilier ? Rien que pour le site du Marais du Wiels, une telle mesure permettrait de créer 40 logements sociaux, soit plus que ce qu'a fait la majorité communale depuis son entrée en fonction en 2006. Cela permettrait de répondre en partie à l'urgence sociale en terme de logement. Mais l’apparition de logements sociaux de qualité est aussi la meilleure manière d’éviter la gentrification et de garantir une baisse structurelle et généralisée des prix des logements, locatif ou à l'achat. Au PTB, nous en sommes certains : le logement social profite à tous ! On relève le défi ?