Idem Papers : les travailleurs jetés comme du vieux papier

Il y a quelques mois encore, l'usine « Idem Papers » (située dans le zoning de Virginal, à Ittre, dans le Brabant Wallon) travaillait à mettre au point deux nouveaux types de papiers : l'un qui résiste à la chaleur, l'autre qui résiste à l'humidité. Le carnet de commande était plein, et l'est aujourd'hui encore ... pourtant l'entreprise a été déclarée en faillite1, plongeant ainsi plus de 400 travailleurs dans l'incertitude de la procédure de réorganisation judiciaire.

Comment en est-on arrivé là ? Comment une entreprise particulièrement réputée pour sa production de papiers peut-elle être déclarée en faillite alors que ses carnets de commandes sont pleins, sa réputation solide et ses finances loin d'être épuisées ? Est-ce la faute d'une absence de repreneur2 ? Est-ce la faute au matériel ? Est-ce la faute aux salaires trop élevés ?

Pour comprendre cette situation, le PTB est allé soutenir les travailleurs lors de leurs actions et s'est également entretenu avec des représentants syndicaux.

Un métier lourd et dangereux …

Le moins qu'on puisse dire, dans le métier de production du papier, c'est qu'il est bien moins léger que sa production : un travail en « feu continu », lourd, avec des machines dangereuses (coupantes et bruyantes), des produits toxiques (mais nécessaires à confectionner certains types de papiers) et avec un rythme ne tenant compte que des très nombreuses commandes et de leurs délais. Autant dire que les salaires, soi disant trop élevés, se justifiaient vu la pénibilité des tâches.

Les travailleurs restent profondément attachés à leur outil de travail3 et ne comptent pas baisser les bras devant l'absence de repreneurs. Les syndicats ne sont pas en reste, ils avaient d'ailleurs pris la mesure de la menace à venir sur l'emploi4et les militants se sont d'emblée mobilisés afin d'attirer l'attention du monde politique sur une telle situation5.... et dirigé par un management nocif

Pourtant, la qualité à laquelle les travailleurs (et les clients) restent profondément attachés n'était guère au goût de la direction commerciale. Lorsque le CA a débarqué l'ancien PDG (et ses 750.000 euros de salaire annuel) la nouvelle direction se fourvoya dans une voie de production de quantité, et ce au détriment de la qualité du travail et de la production : mettant en avant le TRS (Tableau de Rendement Synthétique), la quantité de papier produite devint désormais un objectif en soi.

Plus question de tenir compte des déchets, des pertes, de la mauvaise qualité, des retours de clients mécontents : faire du chiffre était la priorité absolue. Les travailleurs affectés au contrôle qualités ont d'ailleurs reçu une liste de paramètres qu'ils ne devaient désormais plus vérifiés.

L'organisation du travail s'en ressentait également : l'appel au personnel intérimaire devenait de plus en plus fréquent, et seul le brevet de cariste était une exigence pour un poste qui nécessitait des connaissances pointues concernant la qualité de la production du papier. Le personnel devait fournir de plus en plus d'effort avec de moins en moins d'effectifs, et comme les pertes s'accumulaient, produire devenait de plus en plus pénible.

Une situation financière déplorable ...

Avec une accumulation de gaspillage de production et de retours de clients mécontents, les caisses de l'entreprise se sont vite vidées. A tel point qu'il fallait une tromperie délibérée pour ne pas s'en rendre compte ... en tout cas, c'est ce que la SOGEPA (société wallonne de gestion et de participation)6 affirme en ce qui concerne l'attitude de l'ancien PDG. Pourtant, Simon Servais (membre du CA) avait affirmé avoir tenté d'attirer l'attention sur l'état des finances, mais il ne fût ni entendu ni écouté.

... et pourtant évitable

Acculée financièrement, la société restait cependant réputée pour son efficacité, attirant même l'intérêt de plusieurs repreneurs potentiels7. La Procédure de Réorganisation Judiciaire est cependant en marche depuis le 26 décembre 2012, mais il est pourtant claire que le PDG a tenté cette procédure afin de solliciter l'aide de la région wallonne et que les espoirs de reprises ont délibérément été entretenu dans ne volonté de tromperie.En effet : malgré que trois potentiels repreneurs se soient manifestés, malgré que des consultances aient eu lieu, rien de concret n'est sorti. Actuellement, une timide activité reprend, mais il s'agit simplement d'écouler un stock de produits semi finis8

Que faire ?

Les travailleurs n'ont jamais eu l'intention de rester passif : que ce soit en manifestant sur le rond point du zoning, ou encore en allant se faire entendre devant le palais de justice9, ils sont déterminés à ne pas se laisser aller au fatalisme. Ils ne sont en rien responsables de la mauvaise gestion de la direction, et leurs emplois n'ont pas à pâtir des mauvaises instructions.

Le renoncement n'est pas une option, d'autant qu'il y a déjà eu un récent sauvetage d'une usine également mal en point, Durobor10, gobeleterie de Soignies, a pu tenir grâce à la

détermination de ses travailleur. Les syndicats ont déjà interpellés la région wallonne11 et sa société sogepa concernant leurs responsabilités quant à la protection des emplois et de l'usine. Puisque la région se dit prête à sauver les travailleurs12, qu'elle assume sa position en passant au portage public comme le réclame le front commun syndical (voir tract commun FGTB-CSC-CGSLB cidessous). La détermination du personnel aura cependant fortement besoin de renfort, aussi le PTB tient-il à leur assurer un soutien franc et sans tergiversation. Nous adressons donc solennellement à la région wallonne d'assumer de sauver des emplois si elle ne veut pas assumer plusieurs centaines de chômeurs supplémentaires.

Encore une fois, l'industrie de notre pays pâtit des mauvaises décisions dues à la soif de profit, et ce au détriment de l'emploi et de la vie des communes13. « Celui qui combat peut perdre, celui qui ne combat pas à déjà perdu » écrivait déjà Bertold Brecht. Il est important de ne rien faire payer aux travailleurs, qui ont déjà donné énormément de temps et d'énergie à cette usine, et à assumer de sauver l'emploi plutôt que les mauvais gestionnaires.

Martin Feragotto


 

1 Van Peel H : « Ittre, le tribunal de commerce a prononcé la faillité de Idem Papers » RTBF.be -01/06/17 :

https://www.rtbf.be/info/regions/brabant-wallon/detail_ittre-le-tribunal-de-commerce-a-prononce-la-faillite-d-idempapers?

id=9622334

2 Fifi V. : « Idem Papers à Ittre : le repreneur a renoncé » dhnet.be – 26/05/17 :

http://www.dhnet.be/regions/brabant/idem-papers-a-ittre-le-repreneur-a-renonce59272f06cd700225430a5531

3 De Vogelaere JP : « Virginal, le personne d'Idem Papers préserve l'outil » le soir.be – 27/05/2017 :

http://www.lesoir.be/96352/article/2017-05-27/virginal-le-personnel-didempapers-preserve-loutil

4 Le soir.be : « La FGTB appelle à soutenir les 400 travailleurs d'Idem Papers » - 03/05/2017 :

http://www.lesoir.be/archive/recup%3A%252F1495719%252Farticle%252Factualite%252Ffil-info%252Ffil-infoeconomie%252F2017-05-03%252Ffgtb-appelle-soutenir-400-travailleurs-d-idempapers

5 Agence Belga : « Les travailleurs d'Idem Papers manifestent ce jeudi » l'avenir.net- 07/06/2016 :

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20170607_01015584/les-travailleurs-d-idempapers-se-mobiliseront-jeudi

6 Sogepa.be : http://www.sogepa.be/fr/historique

7 Van Peel H - « Ittre : trois repreneurs potentiels pour Idem Papers à Virginal » rtbf.be- 28/02/2017 :

https://www.rtbf.be/info/regions/brabant-wallon/detail_ittre-trois-repreneurs-potentiels-pour-idem-papers-a-virginal?

id=9541732

8 Agence Belga : « Idem Papers : au boulot pendant 15 jours » l'avenir.net – 20/06/2017 :

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20170619_01021032/idempapers-au-boulot-pendant-15-jours

9 Votron V. : « Faillite d'Idem Papers:le personnel manifeste devant le palais de justice de Nivelles » rtbf.be-

29/05/2017 : https://www.rtbf.be/info/regions/brabant-wallon/detail_faillite-d-idempapers-le-personnel-manifestedevant-

le-palais-de-justice-de-nivelles?id=9619437

10 Nouvelles gazette.be « Soignies : une offre pour Durobor, c'est confirmé » 12/06/2017 :

http://www.lanouvellegazette.be/1861969/article/2017-06-12/soignies-une-offre-pour-durobor-c-est-confirme

11 FGTB Wallonne : « Motion de soutien aux travailleuses et travailleurs de Idem Papers » 01/06/2017 :

http://www.fgtb-wallonne.be/presse/actualites/motion-soutien-aux-travailleur-se-s-idem-papers

12 La meuse.be « La région veut sauver les travailleurs d'Idem Papers » 31/05/2017 :

http://namur.lameuse.be/88339/article/2017-05-31/la-region-veut-sauver-les-travailleurs-didem-papers

13 La commune de Ittre est d'ailleurs la première à s'être levée contre cette fermeture : TV.com : « Faillite Idem

Papers : arrêt de travail et soutien de la commune »26/05/2017 - http://www.vivreici.be/article/detail_faillite-idempapers-arret-de-travail-et-soutien-de-la-commune?id=119418