Chaque mois, le gouvernement bruxellois prive les seniors de 2 000 000 de trajets STIB

Depuis 2013, les abonnements 65+ de la STIB sont devenus payants. Résultats, le nombre d'abonnés est passé de 223 000 en 2012 à 90 652 en 2016. Soit une diminution de plus de la moitié. C'est une chute vertigineuse qui a un impact sur tout le quotidien de nos seniors.

Privés de 2 millions de voyages par mois

Quand ils étaient gratuits, les abonnements 65+ permettaient aux seniors d'effectuer 3,8 millions de trajets par mois avec le réseau STIB. Depuis qu'ils sont devenus payants, ce chiffre est tombé à 1,7 million par mois en 2016.

Concrètement, le gouvernement bruxellois prive chaque mois les seniors de 2 millions de trajets sur le réseau de la STIB.

2 millions de trajets qui leur permettaient d'aller chez le médecin, à la pharmacie, faire leurs petites courses, voir la famille, …

Voilà les conséquences de la politique anti-sociale du gouvernement bruxellois depuis 2013. Des milliers de personnes, faute de moyens, se retrouvent privées d'un accès à un service public qui leur est pourtant d'une grande utilité dans leur quotidien.

Quand on fait dire aux chiffres ce qui nous arrange

La porte-parole de la STIB essaie de masquer cela en prétendant que les seniors utilisent plus les transports depuis que l'abonnement est payant. Mais c'est faire dire aux chiffres ce qui l'arrange. La réalité c'est que le nombre d'abonnés ayant diminué, forcément la moyenne de voyages augmente par usager. Mais cela ne veut encore rien dire sur le fait que les seniors qui ont un abonnement payant utilisent plus qu'avant les transports. Bien au contraire, le calcul ci-dessus montre clairement que les seniors sont avant tout privés de déplacements, ce qui n'était pas le cas au moment de la gratuité.

Assez de la mobilité à deux vitesses, besoin de la gratuité

Ce constat alarmant montre que le gouvernement bruxellois est en fait en train de développer une mobilité à deux vitesses. Ceux qui peuvent encore se le payer utilisent le réseau de transports en commun, les autres vous êtes privés de déplacements.

Pour le PTB c'est inacceptable et ne rentre pas dans la mission d'un service public. C'est pour cela que le PTB a déposé une résolution au parlement bruxellois pour demander entre autre le retour à la gratuité des abonnements 65+. Cette demande n'a été soutenue par aucun des partis traditionnels. PS, MR, CdH, spa, OpenVld, CD&V, … tous montrent le camp qu'ils ont choisi : celui de ceux qui ont les moyens…

Mais le combat n'est pas terminé, depuis des années le PTB se bat pour diminuer les tarifs de la STIB et continuera de le faire.