Grégory: "J'ai vu qu’être indépendant n'était pas du tout incompatible avec un engagement au PTB"

Grégory, commerçant à Bruxelles

« Des gens qui parlent avec le cœur »

Je suis commerçant à Bruxelles, j'ai tenu un bistrot à Sainte-Catherine pendant des années.

Ça fait longtemps que je vote pour le PTB, puis je me suis inscrit comme membre via Internet. Et là j'ai été contacté et mon engagement devient concret. J'ai fait la rencontre de responsables et membres du PTB. Ils parlent avec le cœur, ça donne envie de bouger et d'avancer avec eux. Ils m'ont proposé de m'impliquer et j'ai sauté à pieds joints.

J'étais content de voir qu'il y avait des jeunes, des vieux, des femmes voilées, des étudiants de différents quartiers et origines. Ça compte pour moi quand on voit le racisme qui augmente. Et au PTB, ce sont les seuls qui prennent position pour la Palestine. Je suis maintenant dans un groupe de base, on se retrouve entre jeunes et on mène des projets pour faire bouger les choses dans nos quartiers.

« C'est aussi le parti des indépendants »

J'ai vu qu’être indépendant n'était pas du tout incompatible avec un engagement au PTB. Le jour où les richesses seront mieux distribuées, les petits indépendants comme moi vont aussi en profiter. C'est dans l'intérêt de tout le monde. Ce n'est pas en soutenant le MR que nos conditions vont s'améliorer, ça se serait déjà vu. Le PTB, c'est mon parti.

« Rejoindre un groupe pour faire bouger les choses »

J'ai envie de dire aux gens : « Si tu te sens lésé dans cette société, rejoins-nous pour faire bouger les choses ensemble. Il ne faut pas attendre qu'on sonne à ta porte, n'importe qui peut être contacté et se lancer. »


Montrer 2 réactions

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • a publié cette page dans Témoignages 2017-10-09 17:47:16 +0200
  • a publié cette page dans Témoignages 2017-10-07 15:46:09 +0200

Prêt à remplir cette enquête?